1/1

Projet pour le parcours d'art actuel de la ville de Riorges :

A CIEL OUVERT 2016

En traversant une sphère remplie d’eau, la lumière converge en un point central unique.
En continuant sa course elle diverge et fait, magie, apparaitre l’image environnante à l’envers...
 
Se jouant de cette particularité physique de la lumière, Nuée propose un temps de pause au milieu du gué. Un point de rencontre entre deux rives  Elle offre un temps de lecture renouvelé du paysage et un envol poétique. Comme autant d’oiseaux,  200 sphères fragmenteront en nuée des parties de paysage, de rivière et de ciel.  

Etymologiquement le mot « Pont » prend racine dans la forme grecque « Patos », signifiant "le chemin". Comme une mise en abyme du parcours, l’installation est conçue pour s’intégrer pleinement au cheminement tout en offrant la possibilité de nouveaux regards. Nuée cherche à provoquer une modification de l’habituel déambulation des marcheurs et joggeurs qui peuplent le parc et empruntent cette passerelle. Il s’agira de la même passerelle à franchir mais de nouvelles voies de passage y seront possibles.  C’est aussi avec malice que l’eau de la rivière coulant habituellement sous le pont sera, le temps du parcours, suspendu au dessus des têtes.

Grace à un système de panneaux solaires, la nuit venue et afin d’ouvrir le ciel, Nuée se parera métaphoriquement d’une constellation de reflets lumineux.

 

  • L’installation se compose :

 

  • - D’une armature en chevrons de bois venant se positionner sur la passerelle. Chevrons 85/95 mm

 

- L/6 m l/2m50 h/3 m 10 /

 

  • - Poids total de l’installation +/- 210 kg.  

 

  • - D’une nuée d’environ 200 sphères plexiglas transparentes remplies d’eau et suspendues sur un treillis métallique soudé.

 

  • - D’une sphère centrale de grande dimension (30 litres) permettant de découvrir la rivière coulant la tête en bas…

 

  • - De deux panneaux solaires et d’un système d’éclairage LED qui illuminera l’installation tout au long de la nuit.

 

  • - De deux arches d’entrée rouges venant souligner le franchissement tout en prenant résonnance avec les courbes de la passerelle.