SILVA MOBILEM / Projet POLYCULTURE 2020 /

Aujourd’hui les forêts ne couvrent plus que 31% des surfaces terrestres. Il est urgent de mettre en valeur et de conserver ces terres forestières, non seulement pour leur aspect esthétique, mais aussi pour des raisons écologiques, économiques et sociales. Les arbres ont toujours été intimement liés à l’évolution de la biodiversité terrestre grâce à l’oxygène, l’eau, les aliments qui y sont intimement liés. La forêt constitue un élément charnière dans l’adaptation et l’atténuation du réchauffement climatique.

 

Les forêts hébergent plus de 80% de la biodiversité terrestre et représentent l’un des dernier refuge pour de très nombreuses espèces animales et végétales. La déforestation en cours est une catastrophe aussi bien pour l’Homme que pour les autres espèces puisque on estime que 27 000 espèces animales et végétales disparaissent chaque année à cause d’elle.

 

Comme une conjuration, SILVA MOBILEM cherche à provoquer une vision contemplative et une réflexion sur l'avenir de nos forêts. La forêt bouge, la forêt est en mouvement, un mouvement lent et perpétuel. Par sa géométrie cinétique l’installation tentera de soulever la parabole de ce mouvement et telle une reforestation habiter la clairière.